Chapelle Sainte-Anne à Arles

Traverser

10 septembre 2011 - 22 octobre 2011

A l’automne, la mairie d’Arles a choisi de donner carte blanche à l’artiste
Adrian Doura qui nous livre une « exposition-installation » intitulée : Traverser.

Installée en demi-cercle dans le chœur, une peinture de 14 mètres nous plonge à la frontière entre les sommets de la montagne et l’immensité de l’horizon marin. Sur une plage, une poignée d’humains insouciants rient à la vie, inconscients de la falaise qui, à l’opposé, les domine. Face à cette nature bienfaisante et harmonieuse, creusée dans la montagne, une alcôve de crânes abrite un homme tranquille, adossé contre la pierre, spectateur d’une vie qui semble le quitter.

Dans les chapelles latérales, un ensemble de tondi à l’italienne représente la mer et ses différentes humeurs au fil de la journée. Au centre de l’édifice, s’étend un miroir d’eau, installation éphémère d’un bassin reflétant les horizons peints.

L’eau, symbole de vie, de continuité, de mouvement perpétuel et de mutation interroge sur la vie et la mort, le passé et le présent. Parcourir la nef et le chœur permet la vibration des émotions et nous projette dans un monde de silence intérieur, de méditation.

Ce parcours est accompagné par une œuvre musicale, mélange de bruits d’eau et de sons électro-acoustiques, créée à cet effet par Daniel DOURA, compositeur argentin.

"Cet espace singulier de la Chapelle Sainte Anne m’a permis de confronter la représentation de la figure humaine à l’espace incommensurable concrétisé par le ciel, la mer, l’horizon.
Le spectateur n’est plus tout seul face au vide que je peins, d’autres y sont présents. Le moi du spectateur regarde ces autres là présents. Le jeu de miroirs et d’identification déroule un tout autre chemin d’appréciation de l’immensité.
Ces tiers représentés dans la peinture du polyptyque Traverser, sont face au vertige, à la joie du plein et du vide de l’existence et de son absence. Ils personnifient ceux qui regardent la toile, et lui tiennent compagnie face au vaste dénominateur commun de vie et de mort.
"

Voir en ligne : Sur le site de la Ville d’Arles

Flyer Concert Inauguration Polyptyque Carton d'invitation
© Adrián Doura 2017 | |  Réalisation Indétendance | Logiciel SPIP